Le saviez-vous?

Que penser des pilotis ?

Ces pieux généralement en bois ont été abondamment utilisés dans notre canton et en particulier au Locle. La plupart des vieilles constructions dans cette ville ont été bâties sur des pilotis. Comment, en effet, ériger des habitations sur un sol spongieux régulièrement inondé ? Cette solution a été et est encore utilisée pour assurer une assise stable permettant la construction d’immeubles.

Le fait d’avoir canaliser le Bied a certes eu des avantages mais ces pieux en bois étaient conservés dans un milieu humide et le sont de moins en moins. Il en résulte que ces pilotis sèchent, pourrissent, et que certaines bâtissent en souffrent, en témoignent certaines maisons dont les façades se fissurent.

Chose difficilement compréhensible les maisons sur pilotis découvertes près d’Hauterive. On nous a longtemps enseigné que ces demeures avaient été construites sur l’eau. Puis des archéologues ont donné la preuve que cette affirmation était fausse. Certes ces pilotis ont été retrouvés dans l’eau. Hors il y a eu 2 corrections des eaux du Jura visant à baisser le niveau des trois lacs. Quelqu’un aurait-il une réponse à ce mystère ?

Une barque gallo-romaine a été mise à jour près d’Hauterive. L’idée première a été de l’exposer au Laténium mais rapidement les experts se sont aperçus que conserver cette barque à l’air libre était la garantie de son dépérissement à l’air libre. Ainsi, une réplique en a été faite et l’original retourné dans le lac de Neuchâtel.

Pilotis, pilotis, élément qui a largement inspiré Le Corbusier. Pour s’en convaincre il suffit de jeter un coup d’œil sur la villa Savoye.

L’architecture du collège Jean-Droz est-elle due au hasard ?